C.C.G.C.

  Commanderie des Cyclos de Grands Chemins  
   
  17500 - JONZAC

Port.: 0670022750
 
 
 
 

TRANSBRAC

20 Mai 2018

La Transbrac super , 54 km 700 m de dénivelé et de retour à 12h45 en même temps que Marco des Oranges mais lui avait 100 km au compteur ! oups ! pas même vitesse , pas même pratique, pour moi arrêts photos , arrêts ravito , arrêt au château de La Rochefoucauld avec un sympathique groupe parisien .
Le principal étant d'avoir toujours du plaisir quelque soit la pratique alors vive la fête du vélo! et faites du vélo !

En savoir plus : Cliquez pour voir

Paussac St Vivien (24)

13 Mai 2018

Sortie cohésion COMMANDERIE du 13 mai 2018 à PAUSSAC (24)

Samedi 12 mai à 16h00, après un café, départ tranquille pour la Dordogne, à PAUSSAC ET ST VIVIEN.

Les véhicules sont chargés, Bruno, Mylène, Loïc et Brigitte sont prêts pour le voyage sous la pluie.

Alain, Sylvie, Annie, David, Laurent, Fred, Jean-Pierre nous rejoindront sur place.

Arrivés sur place, 96 km plus loin, après avoir récupéré chez Nadine les clés du gîte et celle des sanitaires, nous installons notre camp de base au camping.

La pluie a déjà cessé depuis longtemps, heureusement.

Nous apprendrons que les Bordelais ayant réservé la seconde chambrée du gîte ont déclaré forfait compte tenu de la météo incertaine. Les lâches… Tant mieux le gîte est pour nous seuls.

Nous sommes rapidement rejoints par Christophe l’organisateur de cette rando accompagné de nos participants. Sylvie y installe son véhicule à nos côtés.

Ca tombe bien, on a installé l’apéro-bière au campement.

Le médecin a dit de bien s’hydrater avant l’effort, donc j’obéis, et promis on n’a pas eu de crampe.

Chacun installe et choisit son couchage au gîte, et à pied nous prenons la direction de la salle des fêtes. Nous y sommes reçus amicalement par le comité des fêtes.

C’est encore l’heure de l’apéro, ouf, donc on s’hydrate. Mais attention le pineau de Dordogne est beaucoup plus fort que le pineau des Charentes, heureusement d’autres breuvages sont au programme.

Notre table est déjà réservée, au milieu des convives, au plus prés de la piste de danse.

Le repas est servi à table par nos hôtes. Accompagné de vin rosé ou rouge selon les préférences, en Charente on aime tout. L’animation musicale est assurée par le DJ qui remerciera vocalement la présence de la Commanderie pour s’être déplacée depuis si loin.

Le couscous a fait l’unanimité, quoique pas toujours facile d’attraper les grains de semoule avec une fourchette. Tant pis, la nappe en papier en fera les frais.

Au dessert, Christophe le boss, offrira le Champagne à la Commanderie. Ils savent recevoir nos voisins.

C’est au son de musiques envoutantes que nous terminerons tous sur la piste de danse.

Je déplore mon choix des chaussures de sport. Ca adhère un peu trop pour la valse.

Toute la soirée, la Commanderie a assuré l’ambiance. J’ai même vu une cavalière valser sans toucher terre dans les bras de son partenaire. Enivrants tourbillons viennois.

Stop, dimanche on pédale.

A 00h30, tous au lit, ou presque. Certains poursuivront leurs conversations vocales et nasales au détriment de leurs partenaires de chambrée. J’avais pourtant prévenu que les bouchons d’oreilles étaient indispensables.

Levée des couleurs (vertes) à 07h00. Rassemblement des troupes sous la banderole de départ.

Notre DJ préféré était visiblement heureux de nous compter tous présents après cette courte nuit.

Notre choix s’étant porté sur le 40 km, nous élançons nos montures à 8H45, voir plus tard pour Annie à pied et Jean Pierre en courant.

Dépaysement total à proximité de chez nous. Le temps est parfait pour notre activité. On n’a pas eu de poussière.

Les yeux ne sont pas forcément en face des trous, mais les roues sont dans le bon axe.

Donc roule ma poule et on verra bien.

Loïc roule devant (bizarre), Bruno et Sylvie ferment notre groupe, pas question de perdre quelqu’un. Certains piochent et d’autres butinent en profitant du paysage.

La Dordogne c’est beau et en relief.

15e km, ravito copieux et suffisant. On recharge les accus et c’est reparti.

Deux kilomètres de descente dans un chemin creux et caillouteux. Du DH qui donne le sourire.

Bifurcation des circuits, chacun choisit sa distance.

Nous roulerons en deux groupes et nous nous reverrons à l’arrivée.

Si ça descend, ca monte aussi, CQFD. La côte de deux kilomètres dans l’herbe fraichement coupée après le ravito 2 a fait mal aux pattes de certains qui, contraints, ont mis pied à terre.

Certains passages techniques et boueux ont laissés quelques traces sur les cuissards des participants (aucun de la commanderie).

Toutes et tous ont vu l’arrivée avec bonheur, la Dordogne se mérite et nous pouvons être fier de nous. 42 km au lieu de 40 et 36 au lieu de 30. Personne de notre groupe ne s’est plaint. J’ai même entendu Sylvie dire qu’elle aurait pu faire plus. (Je le note)

Après une bonne douche salvatrice, nous nous retrouvons à la salle des fêtes pour le repas dominical, après une bière réparatrice offerte par l’organisation.

Christophe se joint à notre table et nous partageons notre bilan plus que positif.

Ah, il se met à pleuvoir ! Les cieux étaient avec nous.

Nous rangeons notre installation et chacun reprend sa route avec plein de belles images en tête et quelques douleurs dans les jambes.

Vous l’aurez compris, je suis ravi du déroulement de notre sortie. Au vu de vos messages, le bonheur est partagé.

Je remercie chacun et chacune d’entre vous pour l’image positive et la bonne humeur que vous avez témoignées. Le comité des fêtes de PAUSSAC se souviendra longtemps du passage de la Commanderie. Nous aussi.

Cette sortie aura aussi permis d’atteindre mon objectif qui n’est autre que le partage de notre passion commune dans la sérénité et la bonne humeur.

Cette aventure continue, Paussac reverra nos tétines chatouiller ses chemins pour l’édition 2019.

Je suis toujours en contact avec Christophe. Sans en dire trop, nous le reverrons bientôt en terre Charentaise…

A vous tous, Madame, Monsieur, comme dit la chanson de l’Eurovision, MERCY…

Votre président, Bruno.

De retour de Paussac St Vivien où nous avons passés un très agréable Week-end, de la bonne humeur, accueil très sympa par les organisateurs, une très belle rando pour moi en ce qui concerne la marche, idem pour les vététistes malgré les cotes....

A REFAIRE

Et merci Bruno

 Annie

 

 

Virollet

15 Avril 2018

Un temps plus doux , une rando de 35 km pour moi sans voir les gars du club partis plus tôt. Le printemps est bien la , le coucou chante , ici ce sont
violette et clochettes qui montrent leur couleur mauve mais la gadoue est toujours là , passage très compliqué dans les profondeurs de gadoue, fin du circuit plus roulant mais nos montures laissent entendre des bruits de couinement ...çà manque d'huile !
Cette semaine semble bien annoncée , les chemins vont sécher ! Vivement la poussière!

En savoir plus : Cliquez pour voir

Fenioux

2 Avril 2018

Fenioux lundi de Pâques
Sur le trajet en voiture pour rejoindre Fenioux ...deux abats d'eau ( de quoi faire demi tour , j'y vais quand même , je ne connais pas cette rando )
Un départ dans la grisaille pour de nombreux vététistes et marcheurs , un chemin montant nous fait quitter le lieu d'accueil pour découvrir la jolie lanterne des morts et l'église du petit village de Fenioux . Passages dans les bois colorés du bleu des pervenches et des primevères , de beaux dénivelés nous font découvrir les bois alentour en apercevant Mazeray au loin. Une rando de 30 km dans la gadoue ( beaucoup plus que la veille à Foncouverte aux dires des courageux qui ont fait les deux rando du weekend de Pâques ) au retour passage au jet d'eau obligatoire pour retrouver la couleur de nos vélo .
Un très bon accueil , ravito au top ...des oeufs durs , en chocolat aussi, galette charentaise maison ...
Une rando a refaire sur terrain moins humide !

En savoir plus : Cliquez pour voir

La Forestière

25 Février 2018

Sacrée forestière !

Quelques uns de la Commanderie se sont retrouvés au départ glacial d'une sacrée Forestière, nous faisions partis des 1165 participants. Quelques déboires mécaniques pour certains, gamelles pour d'autres
( nombreuses pour Laurent C ) j'ai vu son plongeon dans la gadoue mais je venais de ranger l'appareil photos... Dommage !
Arrêt chichi au premier ravito, beaucoup de monde, un peu de braises au fond d'un tonneau  pour nous réchauffer ( bonne idée quand il fait froid mais au risque de sentir le fumé ! ).

Laurent ( encore lui ) m'a poussé dans dans les orties non sur épais tapis de fougères ( bon choix merci ), il vous expliquera ! Il a quand même fallu l'aide des suivants pour démêler vtt et décoincer Laurent toujours accroché à son vélo et moi dessous... Pas de mal ! Que des bleus ! Laurent, desserres tes fixations de chaussures, ça ira mieux !

Sylvie

Que d’aventures ! Tu as même faillit me renverser en voiture lorsque tu es partie, tu ne m’as pas reconnu...
C’était une super édition. Juste un peu dommage ce départ groupé, dans notre vague ( 55 ) il y avait des 25 km… Pas le même rythme.
Mais bon, avec mon tueur d’arbres préféré, on a bouclé le 55km en 3h17. La partie de l’autre coté de la nationale était hyper gadoue mais les ravitos étaient excellents et plein de bonne humeur !

Superbe édition, beau boulot de la part des Oranges.

Renaud

 

En savoir plus : Quelques photos